Archive | Actualités

Le nouveau livre de Jean Lasserre « Jésus, ce non-violent »

Le nouveau livre de Jean Lasserre « Jésus, ce non-violent »

Jean Lasserre  Jésus, ce non-violent. Écrits biographiques et théologiques et souvenirs de Dietrich Bonhoeffer. Préface de Frédéric Rognon (420 p.)

« Par leur participation à la guerre et à sa préparation, les chrétiens rendent-ils un témoignage fidèle au Christ des Écritures ? Ou bien le trahissent-ils ? » (Jean Lasserre)

Jean Lasserre (1908-1983), pasteur, théologien de la non-violence évangélique active et secrétaire du MIR pour les branches francophones, tente par ses écrits de répondre à cette question.

Après La guerre et l’Évangile (1953), Comment les maisons furent fermées (1955) et Les chrétiens et la violence (1965, rééd. 2008), son quatrième livre Jésus, ce non-violent va paraître aux éditions Olivetan (Lyon).

Il contient des écrits inédits tardifs et de jeunesse, des exégèses bibliques de textes souvent instrumentalisés dans le passé pour justifier la violence, ses souvenirs à propos de son ami Dietrich Bonhoeffer, des témoignages de tous ses combats contre les diverses formes de violence et des contributions et témoignages de la rencontre de Trèves en 2003 pour le 20e anniversaire de sa mort.

Première partie : Écrits de Jean Lasserre

Comment je suis devenu pasteur.

Souvenirs de Dietrich Bonhoeffer.

La religion est-elle l’opium du peuple ?

Mes expériences avec la peur.

Le chrétien et la politique.

Jésus et les marchands du Temple.

Deuxième partie : Témoignages sur Jean Lasserre

Par Eberhard Bethge, Christian Delorme, Christiane Lasserre, Geneviève Lasserre.

Troisième partie : Actes du colloque de Trèves

Dietrich, Heinrich et Jean.

Hommage au pasteur Lasserre.

L’héritage de Jean Lasserre aujourd’hui.

Appel pour une nouvelle réformation.

Ouvrage partiellement bilingue (allemand).

Souscription :

Pour feuilleter quelques pages : www. editions-olivétan.com

Le prix de souscription est de 18 € au lieu de 24 €.

Editions Olivétan BP 4464 69241 LYON CEDEX 04

Vous pouvez aussi commander en ligne sur www.editions-olivetan.com (code promo : C&JL2018)

Posted in Actualités0 Comments

Communiqué sur les frappes en Syrie

Les branches européennes d’IFOR/MIR qui forment l’EuFOR et qui étaient réunies à Turin du 12 au 15 avril 2018 ont rédigé en commun le communiqué suivant sur les frappes décidées par les gouvernements états-unien, français et britannique en Syrie.

Communiqué EuFOR Turin 4-2018

Posted in Actualités0 Comments

Martin Luther King à l’honneur

Martin Luther King à l’honneur

La Librairie Jean Calvin et la Maison du protestantisme accueille à Paris l’exposition sur Martin Luther King.

L’inauguration et vernissage de cette exposition MLK50 aura lieu le 6 avril à 18h30. Anniel Hatton, pasteure et membre du MIR, la présentera.
Suivra une conférence à deux vois sur « Martin-Luther King : emblème de la longue lutte des noirs pour leur émancipation ».

Inscription sur le site de la Librairie : http://www.librairiejeancalvin.fr/index.php/ljc/Actualites/Martin-Luther-King-50-ans-apres-sa-mort

Posted in Actualités0 Comments

La rencontre du MIR du 17 mars autour de Martin Luther King annoncée dans la presse

La rencontre du MIR du 17 mars autour de Martin Luther King annoncée dans la presse

La rencontre du MIR du 17 mars 2018 à l’occasion des 50 ans de l’assassinat de Martin Luther King est annoncée dans la presse protestante :

Posted in Actualités0 Comments

Conférence de Christian Delorme : « Martin Luther King, la force d’aimer : une radicalité évangélique », le 17 mars à Paris

Dans le cadre du 50e anniversaire de l’assassinat de Martin Luther King, le 4 avril 1968, à Memphis, le MIR est heureux de vous inviter à la conférence que donnera Christian Delorme le samedi 17 mars 2018 à 14h30 au Temple de la rue Madame : « Martin Luther King, la force d’aimer : une radicalité évangélique ».

Cette conférence sera suivie de deux interventions :

à 16h30 : « Martin Luther King et ses liens avec le MIR américain » par Christian Renoux

à 17h30 :  « Les combattantes de la liberté » par Anniel Hatton.

De 18h15 à 20h30, une veillée autour de textes de Martin Luther King, en compagnie du choeur Bantu Gospel et d’Alphonse Nzindou, permettra de se mettre à l’écoute de la pensée du prix Nobel de la paix et des chants qui ont ponctué et rythment encore la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis.

Temple protestant, 58 rue Madame, 75006 Paris

Entrée libre – Libre participation aux frais

Téléchargez le programme ici : Conférence et soirée MLK MIR 17-3-2018

 

Christian Delorme, prêtre à Lyon, est un bon connaisseur de l’action et de la pensée de Martin Luther King (1929-1968) qu’il a eu la chance de rencontrer quand le prix Nobel américain est venu donner une conférence publique à Lyon en 1967. Son engagement dans l’action non-violente a été fortement influencé par l’exemple de Martin Luther King.  Il nous partagera ses réflexions sur la radicalité évangélique de Martin Luther King.

Christian Renoux enseigne l’histoire de la non-violence à l’université d’Orléans et nous rappellera les liens de Martin Luther King avec le MIR américain dont il était membre.

Anniel Hatton, pasteure baptiste, a publié Les combattantes de la liberté (2009), galerie de portraits de femmes engagées dans la lutte pour les droits civiques.

Le choeur Bantu Gospel et Alphonse Nzindou animeront la veillée qui nous donnera d’entendre Martin Luther King à travers quelques-uns de ses grands textes.

Posted in Actualités0 Comments

Situation en Catalogne

Situation en Catalogne

Nous exprimons notre grande inquiétude face à la situation qui s’est gravement tendue ces derniers jours en Catalogne.

Les violences commises par la police espagnole pour empêcher les Catalans qui le souhaitaient de voter dimanche dernier nous semblent injustifiables et les excuses présentées aux Catalans par les responsables de cette police le confirment.

Ces violences sont l’expression d’une injustice plus profonde. Le gouvernement espagnol considère qu’il avait le droit voire le devoir de s’opposer par tous les moyens à la tenue de ce référendum, puisque la Constitution espagnole ne le permet pas, comme l’a redit Tribunal constitutionnel.

La plupart des gouvernements européens soutiennent cette position de principe de l’Espagne. La constitution de la plupart de leurs pays ne permettent pas en effet qu’une partie de leur population ait le choix de se séparer du reste du pays et puisse s’exprimer sur ce point. Cette idée est fondée sur la théorie de l’indivisibilité des Etats, soutenue en France par une monarchie centralisatrice, dès le XVIe siècle, puis reprise en 1792 pour défendre une « république une et indivisible ».

A cela s’ajoute les affirmations répétées des responsables européens (doctrine Prodi) selon lesquelles un Etat qui se séparerait d’un Etat membre de l’Union européenne ne serait pas membre de l’Union.

Ces deux points sont clairement une entrave à la libre expression de la volonté d’une population donnée en Europe.

Il faut rappeler que d’autres pays permettent ce genre de consultation : le Canada a autorisé par deux fois la province du Québec à débattre et à voter sur la question de son indépendance. Et à deux fois, cette province, gouvernée par des indépendantistes, a choisi de ne pas quitter le Canada. La France a amendé en 1998 sa constitution pour permettre à la Nouvelle-Calédonie de pouvoir se prononcer sur sa volonté ou non de rester un territoire français.

Il faut rappeler aussi que l’Union européenne prévoit aussi dans ces traités qu’un Etat peut la quitter. C’est d’ailleurs ce qui a permis au Royaume-Uni de choisir, par référendum, de quitter l’UE.

Certains dirigeants européens, comme Mme Loiseau, secrétaire d’Etat française, aux affaires européennes, pensent que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes n’est valable qu’en cas de guerres, de conflits violents ou en cas de violations graves des droits de l’homme. Est-ce à dire qu’il faut que les Catalans déclenchent une guerre civile en Espagne pour avoir le droit de voter sur leur éventuelle indépendance ?

Nous appelons Catalans et Espagnols à refuser la violence et à chercher, par le dialogue dans le respect de tous, un accord pour vivre ensemble, unis ou séparés, dans l’Union européenne.

Au nom des valeurs démocratiques qui fondent l’Union européenne, nous appelons le roi d’Espagne, le gouvernement et le parlement espagnols à abandonner toute violence contre les habitants de la Catalogne et à changer au plus vite la constitution espagnole pour permettre la libre expression de leur peuple.

Nous appelons le Conseil européen, la Commission européenne et le Parlement européen à engager immédiatement toutes les initiatives possibles pour aider au dialogue entre la Catalogne et l’Espagne et prévenir toute violence.

Nous appelons les responsables de l’Union européenne et chaque Etat membre à abandonner les menaces contre les peuples de l’Union qui souhaiteraient débattre et s’exprimer librement et de façon non-violente sur leur avenir. Il n’y a aucune raison de fermer a priori la porte de l’Union européenne à un Etat qui naîtrait de la division d’un Etat membre.

Comité national du MIR

Paris, 9 octobre 2017.

 

Communiqué MIR France Catalogne 10-2017

Posted in Actualités0 Comments

Communiqué

 

Capture d’écran 2015-11-19 à 11.53.22

Spiritualité

colombe

Citations

La non-violence est la loi de l’espèce humaine comme la violence est celle de la brute. (…) La dignité de l’homme exige de lui l’obéissance à une loi supérieure, à la force de l’esprit.
Gandhi

Cahiers

Capture d’écran 2015-01-30 à 10.12.46

A lire

herve-ott-karl-bittl-conflits-transulturels

 

Cahiers

2014-1

A lire